Le redécoupage cantonal des Yvelines : aucune cohérence territoriale

Nouvelle carte cantonale_Nov 2013Le Préfet des Yvelines vient de présenter le projet de redécoupage cantonal du département, en application de la modification du mode de scrutin des élections cantonales décidée par le gouvernement socialiste, qui impose l’élection de deux conseillers généraux par canton (un homme/une femme) afin d’instaurer la parité dans les Conseils généraux. Un projet dont l’objectif semble avant tout d’organiser la montée des élus socialistes dans les départements, en dehors de toute logique territoriale…

Pour les Yvelines cela se traduit par le passage de 39 cantons, soit 39 conseillers généraux, à 21 cantons, soit 42 Conseillers généraux ! Une fois de plus, une réforme socialiste qui augmente les coûts et la complexité du « mille-feuille » administratif, alors que le gouvernement précédent avait proposé une simplification et une réduction de coûts, en instituant le Conseiller territorial, qui remplaçait à la fois le conseiller général et le conseiller régional, préfigurant à terme la disparition des départements au profit des régions, décision logique à l’heure où nous avons abandonné le cheval comme mesure-étalon du temps de déplacement…

Qu’en est-il pour notre commune des Essarts-le-Roi ?

Notre commune, qui était auparavant rattachée au canton de Rambouillet, en toute logique territoriale et forestière, se trouve désormais rattachée au canton de Voisins-le-Bretonneux, un territoire avec lequel nous n’entretenons aucun lien… Si nos partenaires actuels dans la Communauté de communes des Etangs (Le Perray-en-Yvelines et Les Bréviaires) se trouvent eux-aussi rattachés au même canton, on y trouve également Coignières, mais pas Maurepas, qui se trouve dépendre du canton de Trappes, alors même que le Préfet vient d’annoncer le mois dernier le regroupement de Maurepas et Coignières avec la Communauté de communes des Etangs ! Unis dans la même structure intercommunale, mais rattachés à des cantons différents… Il y a donc maintenant plusieurs cartes du découpage des Yvelines, selon que l’on regroupe par cantons ou par intercommunalités. Les cartes ne sont pas superposables. Simplification administrative sans doute ! La commune voisine d’Auffargis, avec laquelle nous partageons un bassin de vie (gare, commerces, paroisse…), est maintenue dans le canton de Rambouillet. On peut continuer ainsi à loisir : Voisins-le-Bretonneux, à laquelle nous sommes désormais rattachés, est séparée de Montigny-le-Bretonneux et Guyancourt, alors que les trois communes constituent un périmètre urbain indissociable…

En nous rattachant à Voisins-le-Bretonneux, le Préfet pousse notre commune vers un modèle de développement urbain dont nous ne voulons pas. Les influences socialistes locales n’y sont pas étrangères. L’enquête publique qui démarre le 10 décembre pour la consultation de la population sur le projet de PLU (dans lequel on veut nous imposer une densification urbaine insoutenable) doit être pour les Essartois l’occasion de s’exprimer et de refuser ce modèle urbain qu’on cherche à leur imposer de force.

L’échéance électorale de mars 2014 sera une autre fenêtre d’expression privilégiée, pour dire non au modèle socialiste.

Je m’engage à défendre un modèle différent, en privilégiant un développement soutenable et maîtrisé, qui préserve le caractère rural de notre commune.

Cet article, publié dans Intercommunalité, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.