L’envolée de la dette aux Essarts, une dérive de la gestion communale inacceptable

Alors que la dette par habitant avait toujours été maintenue au niveau de la moyenne nationale par les précédentes mandatures, elle s’établit maintenant au double de celle-ci. Telle est l’évolution ahurissante de la dette au cours de la mandature dirigée par Jacques Bouchet.

Envolée de la dette aux Essarts

Dans le contexte économique actuel, cette dérive est inacceptable, et le budget de la Commune va devoir subir durement, pendant les 15 prochaines années, les conséquences de cet endettement déraisonnable !
Il est grand temps de revenir à une gestion de « bon père de famille »…

Cet article, publié dans Gestion financière de la commune, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.